Raffiné moderne et ludique: le Grand Musée du Parfum

nephilimk au grand musee du parfum

Ouvert au public depuis décembre dernier, le grand Musée du Parfum, installé dans les anciens murs de la maison de couture Christian Lacroix, s’est donné pour mission de valoriser l’un des savoir-faire qui continuent de faire resplendir à la France de part le monde.

Un musée loin des sentiers battus

Si vous vous attendiez à longer des allées de flacons vous comprendrez vite que ce n’est pas la direction qui a été choisie. Le parfum n’est pas traité comme un bel objet à exposer mais au sens de fragrance. La magie des odeurs et de leurs savants mélanges voilà un défi astucieusement relevé par ce musée.

Tout le parcours est dédié à l’expérimentation, aux sensations. On va donc pointer le nez de-ci de-là au gré des installations. Ces expériences sont souvent soutenues par les nouvelles technologies, de façon plus ou moins discrète mais toujours avec l’élégance de la mise en forme.

Pour ce qui de la scénographie la partie “jardin des parfum” est une oeuvre d’art en soi. La “galerie des séducteurs” nous rappelle que le parfum a traversé l’histoire. Que ce soit Cléôpatre et Marc-Antoine, ou encore Napoléon et Eugénie, on découvre leurs usages du parfum. Le peintre Bruno Bressolin a entièrement illustré cette section, et son usage des couleurs vives fait de cette galerie un bel accord entre plaisir des yeux et intérêt culturel.

Le Grand Musée du Parfum, j’y vais?

Le point très positif à retenir c’est que mon appréhension à me retrouver submerger de mélanges odorants a vite fait place à un agréable constat.

Au Grand Musée du Parfum vous êtes totalement à l’opposé d’une visite dans une grande chaîne de parfumerie, ici toutes les senteurs sont très (très) subtiles. Pas de maux de tête, vous ne garderez en souvenir que des odeurs que votre odorat aura fait l’exercice de repérer et d’appréhender.
L’autre point positif, c’est que ce musée reste encore assez confidentiel. Si, comme moi, vous tournez les talons devant les files d’attente des grands musée si vous n’êtes pas muni d’un coupe-file (Louvre, Orsay, Grand Palais…), voilà une nouvelle adresse à inscrire parmi celles que je vous ai proposées jusqu’ici sur ce site.

Le but d’un tel musée? Bien sûr celui de valoriser le patrimoine, mais aussi peut-être créer des vocations car, au sortir de votre visite, vous serez fixés sur la finesse de votre sens olfactif.

Le Grand Musée du Parfum
73 rue du Faubourg Saint-Honoré
75008 Paris
Plus d’infos sur leur site ou leur page Facebook
De 10h30 à 19h – fermé le lundi
Métro Miromesnil / Champs Elysées Clemenceau

Consulter également:
Hors série “Connaissance des Arts”  dédié au Musée

Texte par Nephi

Photos par Romain Vives
(envoyez nous un message pour faire appel à ses services)

Un tour au siège de Google France + notre 1er jeu concours en bonus!

Il y a quelques temps déjà, les Corsettes ont été conviées au siège de Google France à l’occasion des WomenTechMakers 2015. Nous ne vous avions pas fait profiter de cette expérience et il est temps de revenir sur cet évènement et surtout partager avec vous quelques photos pour satisfaire votre curiosité!

 

Petit flash-back donc.. La réception d’un mail avec une invitation pour un évènement se tenant le 1er avril au siège parisien de Google me laisse dubitative…  j’avoue avoir craint une blague mesquine!

Heureusement cette date était bien un hasard de calendrier et aucun clin d’œil ne fut fait au “April fool’s day”.

Je me présentais donc le jour dit au 8 rue de Londres. A cette adresse, vous vous retrouverez nez-à-nez avec des barreaux aux couleurs du dieu du web, effet “prison google” garanti… mais on peut déjà entrevoir la cour et les somptueux bâtiments qui laissent présager du meilleur des accueils.

 

 

L’édition 2015 des Women Techmakers se tenait dans l’aile gauche de cet immense hôtel particulier que Google France a investi en 2011. Les WTM15 sont l’occasion d’écouter des intervenantes au succès établi dans le domaine des nouvelles technologies, secteur à large dominante masculine. Google, avec ce partenariat, tient aussi par la même occasion à encourager les femmes à choisir cette voie et à leur montrer que le secteur n’attend qu’elles… Le cahier donné pour la prise de notes m’a permis de faire quelques sketchs et voici même une bannière en prime !

 

 

Environ 500 personnes travaillent au siège français de Google et contrairement à ce qu’on pourrait penser ce ne sont pas que des communicants ! De très nombreux projets sont développés en France, et Google est donc un employeur auquel vous devriez vous intéresser si vous êtes, ou souhaitez être, ingénieur informatique (travailler “dans les techs” comme on se dit dans ce milieu).

 

 

De mon point de vue, cet évènement était une réussite; non seulement j’y ai écouté de nombreuses femmes dont le parcours est inspirant (mention spéciale à Kat Borlongan CEO de Fivebyfive!) mais j’ai également pu y étoffer mon réseau. En effet les contacts et autres soutiens sont une chose dont on peut hélas rarement se passer lorsqu’on vise ou occupe un poste à responsabilité. C’est bien l’une des principales difficultés rencontrées par les femmes du secteur actuellement. C’est pour cela que des initiatives telles que Girlz in Web ont été créées. Cette association organise très souvent des networkings qui sont des occasions renouvelées pour cultiver son réseau.

Bien que l’évènement se tenait dans l’auditorium principal, je suis allée fureter là où cela semblait être permis pour vous livrer quelques photos.

 

J’ai également pu visiter le fameux “Centre Culturel” de Google. Le site web qui va de pair vous permet de consulter des œuvres dans une définition quasi imbattable sur la toile et cela dans le respect des institutions et des droits d’auteur. Le fait de zoomer à un tel niveau de détail permet très souvent d’en découvrir des clés de lecture et ce lieu à Google Paris est dédié justement à cette démonstration. L’ œuvre court soudain sur les murs de la salle, dans un mouvement fluide. Cette initiative de numérisation HD s’enrichit ici d’une nouvelle facette artistique.

 

 

Jeu Concours! Gagnez le Cardboard de Google grâce aux Corsettes!

Lors de WTM15  j’ai eu l’occasion de découvrir le Cardboard de Google (je le surnomme “Oculus Rift en carton” car son nom n’est pas forcément éclairant). Voici le lien vers le site officiel.

Les petits malins de Google ont pris à contre-pied les propositions fort coûteuses de lunettes ou de casque de réalité virtuelle. Une carte postale de 2 cm d’épaisseur en carton? Non c’est un cardboard à monter comme un grand avec vos petites mimines! Au final vous aurez le plaisir d’y insérer votre smartphone (la taille de mon S4 est l’une des tailles idéales je pense) et en téléchargeant les applications dédiées vous aurez le plaisir de découvrir les sensations de l’immersion totale!

 

 

Le concept est parti de Google France ce qui explique que l’une des premières app’ ait pour thème Versailles. Remercions donc l’ingénieur David Coz et son ami Damien Henry qui sont à la source de cette idée éco-friendly s’il en est! C’est au final grâce à eux que Les Corsettes vous proposent aujourd’hui de gagner un Cardboard…

 

 

Gagnez un cardbord tout beau tout neuf et épatez vos amis!

Modalités:

1. Partagez cet article sur Google+ ou Facebook

2. Laissez un commentaire sur cet article

 

Le gagnant sera contacté par mail et recevra un Cardboard à monter avec sa petite nièce !

Bonne chance et à bientôt dans la réalité virtualisée 😉

 

 

 

Le PS de la pinailleuse : Messieurs et mes quelques dames qui travaillez au 8 rue de Londres, enjoignez à qui de droit de repenser votre grille d’entrée… des formes plus originales ou des ajouts à l’existante peut-être… Vous emploierez à bon escient le savoir-faire d’un ferronnier qui vous donnera le meilleur de lui-même… ou encore proposez-le à l’un des artistes que vous hébergez. Ils pourront j’en suis sûre, tout en conservant votre code couleur, transformer votre grille “effet prison” en un portail s’harmonisant mieux aux magnifiques bâtiments dont il a la garde et que vous avez la chance d’occuper ^^.