Les superbes théâtres du 14ème arrondissement

theatre_montparnasse_paris_14eme-facade-exterieure

Allez au théâtre quand on vit dans les arrondissements du Sud de Paris  n’est pas particulièrement dans les habitudes de vie. Aujourd’hui les Corsettes vous ouvrent les portes de 2 somptueux théâtres du 14ème qui sont bien connus des parisiens mais beaucoup moins des nouveaux arrivants.

Tous 2 situés à deux pas du métro Gaîté, leurs devantures respectives ne font pas particulièrement rêver ou du moins ne laisse présager, comme c’est souvent le cas pour les théâtres parisiens, de la qualité et du charme de leurs installations.

C’est donc non seulement pour leur programmation mais vous l’aurez compris également pour leur cadre que les Corsettes sont tombées sous le charme de ses 2 théâtres et ont si hâtes de vous les faire découvrir.

Plus besoin d ‘aller dans le 18ème pour rire aux éclats ou essuyer discrètement une petite larme d’émotion… si vous habitez le 15e, 14e ou encore 13e le quartier de Montparnasse vous est tout particulièrement accessible alors n’hésitez plus une seconde, il est grand temps de découvrir les joies d’une sortie théâtre dans le quartier qui au siècle dernier fut l’épicentre de la création artistique parisienne.

Le Théâtre de la Gaîté Montparnasse

Haut lieu de la distraction, la rue de la Gaité portait bien son nom au XIXème. En 1867, c’est donc une salle de café-concert qui ouvre ses portes pour mieux contribuer à animer les soirées des noctambules. Après la seconde guerre, c’est une salle dédiée au théâtre d’avant-garde. Juliette Greco y fait d’ailleurs ses débuts à tout juste 19 ans. Le théâtre a depuis été rénové et on a eu soin de garder en l’état le cadre de l’époque.

 

 

L’affiche est toujours variée. Actuellement vous pouvez par exemple assisté à Ivo Livi ou Le destin d’Yves Montand  qui rencontre un beau succès. Vous avez peut-être déjà remarqué cette affiche au détour d’un couloir de métro… c’est donc au Théâtre de la Gaité jusqu’à fin décembre et tarifs commencent à 18€.

En ses périodes de fête, nous avons également eu de bons échos sur Le Bossu de Notre Dame. C’est un spectacle pour toute la famille qui a tout pour plaire et divertir; les Corsettes essayeront d’y assister pour vous en dire un peu plus. Les places commencent à 14€ seulement.

Le Théâtre Montparnasse

Toujours dans le 14ème arrondissement de Paris et juste à côté du Théâtre de la Gaîté Montparnasse, on trouve le Théatre Montparnasse. Il y aurait de quoi les confondre de part leur nom mais leur style de programmation est cependant différent. La Gaîté aime à distraire; le  Montparnasse aime plus souvent à nous pousser à la réflexion. On peut donc y trouver des représentations plus axées “culture”. De grands auteurs et de très grands comédiens font ici vibrer les planches et les velours semblent amplis des échos de leur voix; la salle existe depuis le tout début du XIXe… c’est dire si c’est vrai!

 

Jusqu’à fin février, on a l’alléchante création “Poésie?” Fabrice Lucchini se laisse habiter par les vers de Rimbaud, le rythme de Céline, de Flaubert ou encore de Molière. Cette création est à voir jusqu’à fin février. C’est probablement un spectacle très couru, donc mieux vaut réserver à l’avance.

 

Les théâtres parisiens associés

La majorité des théâtres à Paris font parti de ce réseau. Pour trouver un spectacle ou une pièce de théâtre le plus simple est donc de garder un oeil sur leur site: www.theatresparisiensassocies.com

On peut d’ailleurs facilement consulter les spectacles par arrondissement ce qui est très pratique. Pour le 14ème arrondissement de Paris, d’autres salles existent (dont 2 du côté du métro Edgar Quinet: le Théâtre Rive Gauche et le Théâtre Edgar) mais nous n’avons pas encore poussé leur porte.

 

Idées et infos pratiques pour sortir une sortie théâtre dans le 14ème :

Consulter tous les spectacles du Théâtre Gaîté-Montparnasse

Consulter tous les spectacles du Théâtre Montparnasse

 

Que vous soyez en Corse ou à Paris, pas de jaloux découvrez par exemple dans cet article ce que Marianna Nativi et le Locu Teatrale ont à nous offrir actuellement à Ajaccio. Alors, on se fait une petite pièce ce soir les amis?

 

L’éducation et la culture par Filu d’Amparera et Scénina.

Les Corsettes ont porté leurs investigations vers un centre culturel et éducatif, situé 15 boulevard Maglioli 20000 Ajaccio, dont le président est Rinatu Coti.

Depuis 10 ans déjà, Filu D’Amparera, qui a vu naître “la petite scène” tandis que Scénina, il y a  trois ans, développe un concept de distillation de la culture Corse.

Les Corsettes ont passé une semaine au contact des professeurs et des élèves. Les cours se déroulent dans une grande convivialité et une atmosphère chaleureuse.

 

catherine-stefanini-scenina-et-filu-damparera15                                  catherine-stefanini-scenina-et-filu-damparera6

 

Interview de Jean-Pierre Godinat, professeur de chant de l’association Filu d’Amparera, et qui est l’un des instigateurs de Scénina.

Les Corsettes :

– Comment est née la petite scène : Scénina ?

Jean-Pierre Godinat :

– Née il y a 3 ans, à un moment difficile pour l’association Filu d’Amparera, il fallait créer une nouvelle trésorerie pour maintenir les ateliers et les tarifs de cette structure, car les baisses de subventions ne nous permettaient plus de boucler le budget.

Les Corsettes :

– Comment voyez-vous l’avenir de Scénina, ses évolutions?

Jean-Pierre Godinat :

– Déjà j’aimerais que cela continue et, pour ce faire, toute l’équipe essaie d’innover, de proposer des choses qui ne se font pas ailleurs, la grande convivialité du lieu permet des échanges et une dynamique intéressants pour cela.

 

Voici les membres de l’équipe pédagogique, les matières proposées sont très diverses.

Les cours auxquels vous pouvez vous inscrire:

Jean-Pierre Godinat: cours de chant

François Jandolo: guitare et piano

Antoine Tramini : cours de cetera

Jean Marc Leca : cours de corse Niveau I

Ghjuivan Santu Placenzotti:  langue Corse Niveau II et II

Jacques Maton : atelier et cours photo

Livia Stromboni  : atelier théâtre

Ceux-ci forment et animent également la troupe “Cabaret des Arts“.

Hélène Mattei : chant et éveil musical

Elle chante dans  le groupe polyphonique féminin I Maistrelli, groupe né au sein de Filu D’Amparera, composé de sept femmes qui viennent des quatre coins de la Corse.

 

Venez constater par vous-même l’élan de créativité qui est insufflé dans cet espace de création et de transmission.

Au vu de la palette des matières, le plus dur sera de choisir. Les cours s’adressent aussi bien aux adultes qu’aux enfants.

Pour plus d’informations,  pour vous inscrire ou pour les soutenir, vous pouvez les suivre sur leurs facebook respectifs : Scénina et Filu D’Amparera.

 

Les  Corsettes remercient toute l’équipe de Filu D’Amparéra et de Scénina pour son accueil très chaleureux.

 

Théâtre : Performance scénique avec Paul Grenier

Quand on parle de théâtre sur la Corse, comment ne pas parler de Paul Grenier ? Depuis longtemps investi dans la vie culturelle et sociale Corse, il est un des piliers des arts scéniques insulaires.

Les Corsettes sont allées rencontrer ce chercheur en art vivant, amoureux des mots et de l’enseignement.

Nous avons assisté à l’une de ses répétitions. Chaque mot, intonation, geste, intention, placement dans l’espace est questionné. Il est du type “metteur en scène hyper-actif” et ses répétitions sont toujours pleines de rebondissements.

Paul Grenier est né au Québec. Formé à l’art clownesque dans la rue puis au travail de la voix et du chant, avec une licence théâtre/psychosociologie de la communication (Université du Québec à Montréal), il arrive finalement en Corse en 1987 et travaille à Ajaccio au sein de la troupe « Théâtre Point » (Francis Aïqui). Pendant cinq ans, il participe à toutes les créations de la compagnie et dirige ses deux premières pièces : SLM et Ile ou elles / opéra de roc. Il collabore avec « Stonde Danse Compagnie » (Albine Lombard).

En 1993, il fonde « Le Thé à Trois » avec Rachel Grenier. La compagnie a à son actif une vingtaine de créations, dont la moitié pour jeune public, jouées aux quatre coins de l’île. Il enseigne l’art dramatique auprès de publics amateurs (adultes et adolescents) sous forme de cours réguliers ou de stages. Il se consacre également à l’écriture, à la mise en scène et à la scénographie.

Depuis l’automne 2015, en partenariat avec le CSJC d’Ajaccio, il anime les ateliers « Hybride(s) » : un espace d’exploration de tous les croisements possibles entre la vidéo, la photo, la danse, les arts plastiques, la musique et le chant, le théâtre d’ombres et d’objet, le masque, le cirque, le body-painting et l’écriture en direct.

 

 

– Les Corsettes :

« Qu’est-ce qui vous plait le plus dans votre métier ? »

– Paul Grenier :

« La recherche. Je travaille beaucoup avec des acteurs amateurs et, ensemble, nous formons un laboratoire expérimental. Je me nourris du panel hétéroclite de mes acteurs et stagiaires, ce qui diversifie nos créations. J’apprends avec les acteurs, et j’apprends encore aujourd’hui. Chaque journée de répétition est l’occasion d’une nouvelle découverte. Je me transforme en présence de l’autre. »

– Les Corsettes :

« Quel est le chemin qui vous a conduit à cette manière de travailler ? »

– Paul Grenier :

« Parents hostiles aux métiers artistiques. J’ai toujours été happé par le monde du spectacle, clown de rue, danse, musique, arts plastiques et ma formation en psychosociologie aussi. J’ai toujours voulu changer le monde, je le souhaite encore aujourd’hui. Pour cela, la poétique me semble plus efficace que la politique. Je suis un agitateur poétique. L’art est un facteur de constructions sociales. L’art permet de transcender les difficultés. Le théâtre est un art social. »

 

 

 

Paul Grenier, metteur en scène interdisciplinaire (théâtre, nouveau cirque, danse et musique), scénographe, acteur, auteur, compositeur et formateur, a à son actif une vingtaine de créations, dont la moitié pour jeune public.

Les Corsettes remercient Paul Grenier pour ce cours de théâtre et cette interview.

 

Son site ainsi que son Facebook vous permettront de suivre son actualité.

 

Soutenez la scène insulaire ! Allez au théâtre !